Nos guides d'achat du petit électroménager de cuisine

Comment choisir sa cocotte

Comment choisir sa cocotte en fonte ?
Ecrit part Déborah ATTIAS

Parmi tous les moyens de cuisson, la cocotte demeure le plus efficace. En effet, les autres ont des rôles bien précis. De fait, la casserole se contente de bouillir tandis que la poêle se propose de frire vos aliments. Toute en un, la cocotte est sans nul doute l’instrument le plus célèbre dans le patrimoine culinaire français. Or, on constate que cette dernière est encore trop mal jugée par les jeunes générations. En fait, leur impatience de déguster leurs recettes remporte souvent le combat. Il faut dire que la cocotte demande beaucoup de patience…mais le résultat en vaut le coup ! Aujourd’hui, les équipes de Passion Cuisson vous explique tous les secrets de conception de ce produit. Évidemment, le dernier mot vous reviendra mais au moins vous serez incollable sur le sujet  !

Décoder le design de votre cocotte

Bien choisir son revêtement

Que pensons-nous de la céramique ?

Souvent associé à la porcelaine, ce matériau de construction est parfait pour ses qualités de dressage. En effet, remplie et posée sur une table, cette cocotte fait toujours son petit effet sur vos convives.

  • Quels sont les points positifs ?

– C’est la plus légère de toutes les cocottes.
– Elle est idéale pour ceux qui font attention à leur ligne car elle n’est pas poreuse.
– Autrement dit, une bouchée suffit pour constater les goûts et les saveurs d’un plat.

  • Quels sont les points négatifs ?

– Malheureusement, elle demeure encore bien fragile à notre goût.

La fonte est la plus répandue

Actuellement sur le marché, on en trouve de deux sortes : le fer ou l’aluminium. Malgré leur design différent, ce genre de cocotte a des similitudes pour le gourmand.

  • Comprendre ses avantages

– De l’avis de tous ceux qui l’ont testé, c’est la plus écologique.
– De la chaleur à la saveur, votre recette est intacte. Vous pouvez donc y cuisiner tous vos aliments préférés en atteignant toujours votre objectif.
– Après utilisation, c’est la cocotte la plus simple à entretenir et donc à rentabiliser.

  • Avoir en tête ses inconvénients

– Malgré ses poignées, nous trouvons que cette cocotte est encore trop lourde à transporter.

On en profite pour vous préciser que les équipes de Passion Cuisson ont réalisé un comparatif en ce sens. En effet, les quatre meilleures modèles de cocotte en fonte y sont analysées dans les moindres détails.

Non l’argile ou terre cuite n’est pas démodé

Souvent présente dans les foyers, ce produit demeure l’instrument de cuisson préféré de nos mamies. Facile à reconnaitre, son design est tellement caractéristique qu’il attire l’œil des curieux.

  • Oui, ce revêtement a une foule de bienfaits

– Cette cocotte a tout une histoire à raconter, c’est la plus traditionnelle.
– Cette fois, la cuisson se fera de manière totalement homogène. On adore.
– Ouf, on respire puisqu’elle est bien plus légère que le revêtement précédent.

  • Parfois, méfiez-vous de ça !

– Hélas, vous devez la porter à pleine main. En effet, l’aspect ergonomique est totalement à revoir.

La couleur

  • Matte

C’est souvent le noir qui remporte la partie. Il se peut que vous n’aimez pas cette couleur. D’autre part, parfois le noir fait tache car il ne s’accorde pas avec votre décoration de table. Pourtant, c’est le plus simple à nettoyer.

  • Brillante

A contrario, les marques qui ont fait le choix de ce type de couleur n’y vont pas avec le dos de la cuillère. De tous les modèles de cocotte qu’on a sélectionné, le rouge est le choix le plus courant.

La forme

L’ovale demeure la forme la plus agréable pour cuisiner puisqu’elle peut contenir beaucoup. En effet, nous pensons directement au rôti du dimanche et ses patates. Quant aux autres, elles sont des contenants utiles pour l’alimentation du quotidien. En format grand ou individuelle, à vous de faire votre choix. D’ailleurs, on vous dit tout sur son volume dans le paragraphe suivant.

La contenance de votre cocotte

Tout d’abord, nous devons vous préciser que le diamètre varie entre dix et quarante centimètres. De plus, pour ne pas tromper entre les différents volumes, Passion Cuisson a réalisé ce petit tableau récapitulatif.

VOLUMECONVIVES
2 L2 personnes
5 L4 personnes
6 L6 personnes
10/12 LPlus de 8 personnes

Comment se passe la cuisson en cocotte ?

Faire avec les moyens du bord

Faites bien attention à cette indication. Tout d’abord, elle est souvent représentée par un symbole dans les notices ou sur la boite d’origine de votre cocotte. Dès lors, on distingue la cuisson via un réchaud (électrique, à induction, à gaz). Si vous n’en avez pas sur votre lieu d’habitation ou de vacances, Passion Cuisson a répertorié les meilleurs d’entre eux dans des études comparatives.

Enfin, les cocottes les plus récentes tolèrent la cuisson au four ou bien au barbecue. D’ailleurs, voici le modèle coup de cœur de notre équipe !

Les accessoires de la cocotte

Bien qu’ils ne soient pas nombreux, ils sont pourtant essentiels.

Le couvercle

  • Celui à picots

Grâce à la condensation, tout se fait de manière naturelle, presque sans surveillance. Cependant, on vous précise tout de même qu’il faudra vous armer de patience avant de déguster votre recette.

  • Celui qui possède un bouton

C’est le plus facile à manier. Souvent en inox, vous devez pourtant vous munir d’un torchon pour surveiller la cuisson de votre plat. Si vous le soulevez à mains nues, vous risquez de vous brûler !

Les poignées

Pour éviter de prendre des risques inutiles et se mettre en danger, les anses sont le meilleur atout de la cocotte. Sécurisées et rassurantes, elles autorisent son détenteur à manger directement dedans. Aussi, en lieu et place de la démodée assiette, la cocotte devient un accessoire de décoration largement plébiscité.

Comment nettoyer ma cocotte

Choisir l’option de la facilité : le lave-vaisselle

Bien entendu, toutes les cocottes ne passent pas au lave-vaisselle. Bien que moderne, cet outil n’est pas présent dans tous les foyers mais c’est vrai qu’il peut faire gagner du temps sur la prochaine utilisation. Généralement, le constructeur vous indique si c’est possible à l’intérieur la notice. Aussi, méfiez-vous. Car à ses yeux, cela devient donc un argument de vente suffisamment important pour que cela joue sur sa politique tarifaire.

Heureusement, il existe d’autres techniques bien plus intéressantes. Voici celles que Passion Cuisson a décidé de vous dévoiler en exclusivité.

Quelques astuces de grand-mère

  • Le citron

Connu pour son action purifiante, le citron est un aliment à posséder absolument dans son garde-manger. Pour laver votre cocotte, vous n’avez besoin que d’une demi-portion. Après action, n’oubliez pas de bien rincer.

  • Le bicarbonate

Cette fois, on vous dit comment éviter les brûlures inhérentes à la cuisson en cocotte. En effet, quand on débute en cuisson, on a souvent l’habitude d’avoir quelques accidents domestiques. La plupart du temps sans danger, ces derniers deviennent souvent des anecdotes familiales. 

Par conséquent, pour soigner ce genre de sensation corporelle désagréable, on pense au dentifrice ou le glaçon. En ce qui concerne l’intérieur de votre cocotte, remplissez-la d’une cuillère à soupe de bicarbonate et d’eau chaude. Laissez agir 24 heures. Le résultat est bluffant

  • Le graissage

Une grande majorité d’appareils de petit électroménager culinaire possède un petit rituel pour l’amortir. À l’instar de la carafe filtrante, certains constatent l’assaut du calcaire. Souvent muni d’un indicateur, voici les quelques étapes à réaliser de manière récurrente pour l’éliminer.

En ce qui concerne la cocotte, voici la recette pour la préserver du temps qui passe. En gros, on estime que vous devez répéter cette opération toutes les cinq utilisations. Après l’avoir graissé au préalable avec de l’huile, faites-là sécher à feu moyen pour une durée maximale de dix minutes.

La garantie

  • A voir selon les marques

Là encore, cela varie selon les marques. Mais vu que la cocotte est la meilleure pour conserver la chaleur, la saveur et l’odeur de vos aliments, il faut bien que sa durée de vie soit conséquente. Aussi, elle varie entre un et trente ans.

  • N’oubliez pas que la cocotte possède une forte symbolique familiale

Même si son nom prête à faire sourire, on a l’impression de l’avoir toujours entendu dans la bouche de nos ainé(e)s. Donc, si vous avez la chance voir le privilège de récupérer celle présente dans votre famille, n’hésitez pas une seconde. Elle vaut sans doute de l’or !

Alors cadeau de mariage, présent dans les armoires de votre grand-mère adorée, la cocotte vous attendra toujours là où vous vous y attendiez le moins ! Entre la poèle et la casserole ou encore le moderne wok, elle a toute sa place et n’a pas réussi quant à sa maniabilité et aussi son efficacité.

On espère que ce petit guide va vous aider à faire le point sur d’autres méthodes pour cuisiner. Bien entendu, la cocotte est vraiment classique, tout ce qu’il y a de plus traditionnelle. À elle-seule, elle représente et en valeur les recettes fait-maison. D’ailleurs, dans les restaurants, il n’est pas rare qu’elle devienne même un accessoire de décoration prisé. Elle nous apprend la patience mais aussi la bienveillance. Réaliser un plat à l’intérieur d’une cocotte pour vos amis ou votre famille arrive toujours à bluffer ceux qui ont l’honneur d’y goûter. Donc, faites bien attention à son entretien mais aussi au revêtement choisi. Il demeure essentiel pour que tout se passe bien avant, pendant et après dégustation. Bon appétit !

 

A propos de l'auteur

Déborah ATTIAS

Bonjour à tous et à toutes, moi c'est Déborah !

Malgré la petite superficie de mon appartement parisien, je voue un véritable culte à tout ce qui concerne la cuisine. Aussi, j’ai décidé de partager mes trouvailles avec vous ! Elles prendront la forme de tests, comparatif de trois, quatre ou cinq produits ou encore guides d’achat.

En somme, je vous dis tout ce que vous avez voulu savoir sans jamais avoir osé le demander !

A vos marques !  Êtes-vous prêt à vous régaler ? Alors...cuisinez !

Laisser un commentaires